La Nature en danger...

Aujourd’hui un grand nombre d'icônes de la biodiversité sont en sursis, il est important d’agir maintenant.
Au cœur des préoccupations de Santuario de Puerto Morona la protection de la diversité de la faune et de la flore.
Du plus petit au plus grand, chaque être vivant contribue à la biodiversité et remplit une mission. Nous sommes tous connectés, c’est pour cela que chaque vie est précieuse et mérite d’être préservée.
Nous avons fait le choix d’agir localement avec la communauté Shuar et les habitants de la région pour des résultats efficaces et durables dans le temps. A l’heure où le dérèglement climatique devient de plus en plus alarmant, préserver les zones biologiques et certaines merveilles du monde comme la forêt Amazonienne, la barrière de corail ou les glaciers... devrait être une priorité tant sur le plan écologique que sur le plan social.

Une réserve au cœur d’un point stratégique pour la planète…

La forêt Amazonienne aussi appelée “le poumon vert de la Terre “ doit être préservée pour éviter des impacts considérables sur les espèces, les populations locales et notre planète.
Depuis les années 70, près de 20% de la forêt a été détruite. Certes, la déforestation s’est quelque peu ralentie sur ces dernières années grâce à des réglementations et des campagnes de sensibilisation mais le combat n’est pas fini. On estime aujourd’hui que plus d’¼ de la forêt aura disparu d’ici 2030. C’est un constat bien alarmant. Lorsque vous vous promenez, vous pouvez passer d’une forêt luxuriante à plus rien du tout sur des dizaines de kilomètres parfois… Des arbres décimés, des vies disparues…
Le poumon de la Terre s'atrophie, menaçant peu à peu les équilibres et la biodiversité…
La surexploitation des ressources et cette déforestation ont un impact direct sur les populations locales, les espèces... qui sans les ressources de la forêt ne peuvent survivre. Bien évidemment, c’est aussi un impact énorme à l’échelle de la planète qui nous concerne tous. En plus de détruire un incroyable héritage, la déforestation est synonyme de pollution. L’activité de l’homme augmente la quantité de CO2 rejetée dans l’air… Les arbres régulent ces rejets grâce à la photosynthèse… En résumé, la forêt nous aide à corriger une partie de cet excès de CO2. En la détruisant, c'est tout un écosystème que nous mettons en danger. Nous devons également réguler l’activité humaine car la forêt à elle seule ne peut absorber les quantités astronomiques de la pollution actuelle.

Des animaux menacés d’extinction…

L’Amazonie héberge une biodiversité phénoménale : 40 000 espèces de plantes, 3 000 espèces de poissons d'eau douce et plus de 370 de reptiles, soit une espèce sur dix connues sur Terre.
Par ailleurs, cette région a la particularité d’abriter des centaines de milliers d’espèces dont une majorité est encore inconnue et/ou non répertoriée. Par sa diversité d’habitat et de zones humides, l’écorégion du Plateau des Guyanes accueille également des milliers d'espèces forestières (oiseaux, insectes, mammifères, amphibiens) tels que le héron Agami, le coq de roche, le coléoptère titan, les dendrobates, le paresseux, le singe araignée, différentes espèces de tamarins ou bien des espèces vivant en milieu humide tels que la loutre géante, le caïman noir ou bien l’hoazin, un oiseau tout à fait étrange. C'est aussi l'un des derniers refuges pour le jaguar, le saki satan, l’aigle harpie ainsi que les dauphins roses parmi tant d’autres espèces menacées d’extinction.

Quelques chiffres :

Un constat affligeant…
En Amazonie :

…Un combat qui continue

De 1989 à 2004, 79 espèces d’animaux ont pu être sauvegardées et ont échappé à leur éradication.
418 autres ont fait leur apparition dans la liste

Préserver la forêt est un enjeu majeur pour ses habitants, sa biodiversité et pour la planète en général. Nous pouvons la protéger et la préserver tout en bénéficiant de ses richesses. Tout est question de gestion responsable et de respect.

Protéger, Préserver et Transmettre sont les leitmotivs du Santuario de Puerto Morona

Nos Actions

Construire un refuge animalier était une priorité absolue pour répondre aux deux problématiques que rencontrent les espèces de la région :
• Le Braconnage et le commerce illégal de la vie sauvage. Plusieurs centaines animaux sauvages sont victimes de braconnage rien qu’en Equateur.
• La déforestation, la surexploitation des terres, la pollution et les changements climatiques exercent une pression sans précédent sur les espèces et leurs lieux de vie.
Pour assurer un avenir sain et durable aux espèces et à leurs habitats naturels ainsi qu’aux générations futures, nous avons créé Santuario Puerto Morona. Un refuge est un centre de soins et de réintroduction adapté dans une zone protégée permettant d’avoir un impact direct sur la protection et la préservation des espèces.

les actions pour les animaux et contre le braconnage et le commerce illégal

Préserver les espèces passe par la préservation de leurs habitats naturels.
Ainsi, nous envisageons le rachat d'anciens terrains agricoles ou d’élevage pour les reboiser. C’est une solution très efficace pour la régénération de la biomasse (= ensemble de matière organique d'origine végétale ou animale) sur ces terrains. La déforestation et l’agriculture sont les 2 grandes menaces qui pèsent sur les forêts vierges encore présentes, la diminution de la superficie ainsi que l’appauvrissement des sols entrainent une disparition massive d’espèces végétales et animales . Le rachat de ses terres “ endommagées” permet de planter des espèces régénératrices pour les sols favorisant le plus rapidement possible le retour à un écosystème normal. En restaurant les forêts et les cours d’eau naturels, la Faune et flore se réapproprient et prospèrent ce qui influe également sur le changement climatique et enraye le déclin des espèces.
Des campagnes de sensibilisation sont également prévues auprès des écoles, des lycées et des universités. Au programme, des journées en immersion dans la réserve et les différentes structures pour se familiariser et comprendre la biodiversité qui nous entoure et s’interroger sur l’urgence et la nécessité de la préserver. Des journées de nettoyage avec des groupes de volontaires sont prévues, n'hésitez pas à vous y inscrire si vous souhaitez participer au changement. Il n’y a pas de petits gestes.

Pour parvenir à cet objectif :

Le Santuario de Puerto Morona, c’est une équipe motivée, passionnée et soudée. Sensible à la vie de chacun de la plus petite fourmi au plus grand anaconda, en passant par les félins, les oiseaux, les primates, les grenouilles et bien d’autres, nous offrons des soins adaptés et une attention particulière pour que les espèces se sentent au mieux dans la réserve.
Nous avons fait le choix de la communication et de la sensibilisation car nous avons conscience qu’il s’agit là des moyens forts dans le but de préserver la nature.
Nous sommes également très reconnaissants à la communauté Shuars. Grace aux liens profonds qui nous unissent et aux prises de conscience collectives, le braconnage est en recul tout comme la déforestation. Sans compter le respect d’une culture locale riche qui se doit de perdurer et dont le partage reste un enrichissement sans égal.